--------------------------------------
Accueil
SPAG News
Gazette
Bulletin d'adhésion
Présentation
Historique
Les amis de la SPAG
Savez-vous que ...
Du côté de la loi
Petites annonces
Animaux perdus
Courrier des lecteurs
Liens avec les autres SPA
Contact
Pétition
   
--------------------------------------
 
 
--------------------------------------
Adhérez à la SPAG



Dernière mise à jour le 6 juin 2016

Chers amis (es) 

il nous est difficile de tenir à jour régulièrement la rubrique adoption ce pour plusieures raisons:

- manque de bénévoles disponibles pour une mise à jour permanente

- Absence de retour des annonces mises: on ne nous prévient jamais pour nous dire si l'animal proposé a été adopté ou non. Donc on garde l'annonce alors qu'elle n'a plus de raison d'être.

- L'urgence des demandes d'adoption : depuis quelques mois on nous appelle pour nous proposer un chaton, un chiot, ou maman avec 5 à 8 petits et il faut "débarasser" ces personnes immédiatement de leurs "encombrants". C'est comme s'il fallait résoudre leur problème en 24 heures. Le temps qu'on mette leur annonce l'animal a "disparu ". Ces personnes veulent bien sauver un animal à condition d'en être débarassée immédiatement.

- L'absence de gestion de la stérilisation des femelles.
La crise, le manque de responsabilité des propriétaires. Certes l'ovariectomie est très chère mais on peut en attendant acheter la pillule chez le pharmacien pour éviter les nuisances des chaleurs et la prolifération des bébés. L'euthanasie des portées  dès la naissance par un vétérinaire est aussi conseillée par les SPA.

- L'insularité rend les adoptions plus difficiles , les gens partent pour mutation vont se faire hospitalisés en métropole, partent définitivement parce qu'ils divorcent,  parce que les enfants partent pour les études et les parents les suivent, les mises à la retraite etc...    

Bref on a entre 20 et 30 abandons par jour pour 2 à 3 demandes d'adoption par semaine. Et on n'est pas Dieu!!!

Bref nous procédons actuellemebnt  par téléphone pour pour toutes ces raisons. Ce n'est pas l'idéal mais il faudrait plus de moyens pour se battre sur tous les fronts et les bénévoles sur le long terme sont aussi rares que le merle blanc.